« La plus grande proximité avec l'Autre est d'en accepter le lointain » (J. Oury).

Mon approche

Bien que non exhaustive, mon approche s'appuie sur deux méthodes, l'une relevant du courant psychanalytique, l'autre des thérapies psycho-corporelles.

L'approche analytique:

Elle s'inspire de la métapsychologie, théorie fondamentale de la psychanalyse, qui permet de comprendre le fonctionnement  et la structuration psychique d'une personne. Cette théorie intègre l'existence d'une dynamique inconsciente et d'une irréductible complexité de la vie psychique. Elle montre que toute conduite, y compris la plus aliénante, a sa raison d'être et n'échappe pas à cette réalité.

De façon concrète,  l'approche analytique a pour intention d'amener la personne à prendre conscience de ses conflits psychiques en mettant l'accent sur le soutien à une compréhension de ses symptômes, sans pour autant lui donner une interprétation  qui ne serait le fruit de sa propre élaboration.

Cette approche se pratique par une écoute active, espace de parole et de silence, en résonance du discours latent autant que manifeste. C'est un travail subjectif et d'associations libres permettant au sujet d'accéder à son monde interne dans ses dimensions fantasmatiques et défensives.

Elle s'inscrit dans une démarche empathique et congruente qui permet à l'Autre de se révéler à lui-même, avec la possibilité de « s'entendre dire » au plus juste de ses affects et au plus près de son désir, pré-requis au remaniement de sa propre histoire et de son éventuelle résolution.

L'approche analytique s'articule aussi avec l'exploration des rêves puisque ceux-ci témoignent d'une dimension inconsciente et symbolique, potentiellement évocatrice pour le sujet en quête de sens.

L'approche psycho-corporelle ou libération émotionnelle dynamique (L.E.D)™:

 

C'est une approche corporelle axée sur le ressenti des affects. Elle se réalise à travers un état de relaxation en pleine conscience pour aller contacter en guidance, des sensations corporelles perceptibles (tensions, douleurs, oppressions...). Elle peut-être initiée pour aller éclairer en deçà d'un symptôme psychique, ce qui est à l’œuvre, qui n'arrive pas à se dire par des mots et qui maintient la personne dans des souffrances ou des bénéfices secondaires dont elle voudrait se défaire dans son quotidien ou des situations de vie.​


La libération émotionnelle dynamique™ a pour objectif de ramener la personne  à la mémoire de ce qui a été vécu (vraisemblablement ou fantasmatiquement), en faisant l'expérience de « ressentir dans le corps » l'émotion initiale pour la libérer (sans qu'il soit nécessaire intellectuellement d'en comprendre son origine). Ce travail est soutenu par l'emploi d'une respiration consciente dirigée, générant une mise en mouvement de l'énergie corporelle figée dans un espace-temps ou mémoire.


Cette émotion refoulée pourrait être conceptualisée comme une énergie bloquée dans le passé. Son effet délétère est qu'elle se réactualiserait au présent en fonction des circonstances extérieures (phénomène de répétition). Circonstances qui ne seraient en définitive, que la conséquence d'une problématique non résolue pour le sujet.


Ce travail psycho-corporel offre la potentialité d'une nouvelle information dans le corps et de ce fait, il rend possible un remaniement psychique avec disparition d'un ou des symptômes à court ou moyen terme par effet de rémanence (persistance partielle d'un phénomène après disparition de sa cause).

 

Il est dans ma pratique d'accompagnement, une méthode complémentaire à l'approche analytique.